Chers amis de Retord,

 

Je me réjouis de votre présence, et  je tiens à vous souhaiter la bienvenue  à l’occasion de cette  douzième Fête des Narcisses.

 

Mesdames et Messieurs les élus, merci d’avoir répondu à notre invitation.

 

Les Amis de Retord ont à cœur de tout mettre en œuvre pour valoriser leur environnement, et pour permettre à tous de venir en savourer les charmes tout en ayant le souci, à la fois, de préserver ce cadre exceptionnel et de respecter le travail de ceux qui y vivent.

 

Et pour cela, votre soutien nous est précieux.

 

Depuis ce matin, exposants et artistes animent la fête, et je voudrais  adresser mes chaleureux remerciements à tous ceux qui n’ont pas ménagé leur peine  pour élaborer cette joyeuse mise en scène et pour en assurer son bon déroulement.

 

Je voudrais également témoigner, à cette occasion, à l’ensemble du conseil d’administration qui m’entoure,  ma reconnaissance pour la qualité et la constance de leur engagement pour la promotion du Plateau.

 

Cette douzième fête des narcisses revêt un caractère particulier puisque nous commémorons le 130ième anniversaire de la naissance de Delphine Arène, qui a contribué à fonder notre société des amis de Retord en 1956, il y a tout juste 60 ans.

 

Journaliste et écrivain à Nantua, cette amoureuse de notre montagne avait déjà, en son temps, à cœur de défendre la biodiversité. Elle connaissait aussi bien la faune, la flore, la diversité des paysages  que la rude vie des Retordiens qu’elle venait régulièrement partager.

 

En véritable visionnaire, elle était déjà convaincue que la nature était la chance des gens d’ici.

 

Elle a exploré, au fil des saisons, le moindre recoin du plateau qu’elle a décrit et mis en mots avec  une passion et une sensibilité que vous percevrez dans ces quelques extraits:

 

« Le printemps est miraculeusement beau à Retord. Il fait, en quelques jours, un paradis de la pâture noircie par le froid et paralysée par le sommeil blanc qui dure parfois la moitié de l’année. Mais alors quel réveil !... Qui nommera tous ces orchis auxquels les tissus d’Orient semblent avoir emprunté leurs teintes ?  Qui chantera les narcisses qui couvrent à Retord des lieues et des lieues de leurs ailes papillonnantes… de leur neige embaumée…

 

L’herbe est rose,  d’un rose chaud de couchant avec des reflets argentés de lune qui se lève…

 

On voudrait marcher toujours sur cet adorable plateau, véritable rive du ciel qui le baigne de lumière et de silence…. en cherchant toujours plus loin, toujours plus haut, l’espace sans limites et cette qualité de l’air plus rare et plus pure qui enivre les amants des montagnes….

 

Il faut aller voir le printemps à Retord. Il vous laisse, pendant de longues semaines, plus paisible, plus heureux… »…

 

Vous aussi,  sur les pas de Delphine Arène, laissez-vous aller à la sérénité et au bonheur sur Retord !…

 

Je vous remercie d’être venus partager, avec nous,  cet évènement que nous lui dédions aujourd’hui.

 

Et pour la bonne humeur (que je rajouterais personnellement aux vertus de Retord), je précise que les Retordiens chargés de la buvette  vous attendent à bras ouverts et qu’à l’issue de l’apéritif, vous pourrez savourer le repas, concocté  avec beaucoup de cœur, par la poêlée des Aravis.

 

D’autres balades découverte sont aussi  programmées pour l’après midi pendant que se poursuivront toutes les animations musicales et culturelles.

 

Alors, n’hésitez pas  à prolonger ce bon moment  en notre compagnie.

 

Je vous  souhaite, à toutes et à tous, une très belle plongée en pleine nature, dans la senteur des narcisses, sous le charme des gentianes, des tulipes et des dizaines d’autres plantes qui méritent bien notre attention, entre amis épris de toutes ces valeurs qui nous unissent !

 

Denise JOUVRAY

Présidente des Amis de Retord

5 juin 2016

Cuvéry

 

 

Pour un Retord Propre ².gif