Mort de la Cuaz en 4 temps.gif
Mort de la Cuaz en 4 temps.gif

press to zoom
Mort de la Cuaz en 4 temps.gif
Mort de la Cuaz en 4 temps.gif

press to zoom
1/1

La Cuaz (Le Grand Abergement) - 1.200 m

La Cuaz:

Chronique d'une mort annoncée

 

 

 

Les dessins ci-dessus de Bertrand Reydellet réalisés en 2017 résument l'histoire piteusement tragique de cette ferme... Les dernières fondations de cette ferme remontent à trois siècles.

 

Il est quasiment certain, qu'antérieurement, comme pour de nombreuses fermes de Retord, un autre édifice existait à cet endroit même, un fenil ou un grangeon qui a été etayé et consolidé au fil du temps.

 

 

Malheureusement, cette ferme n'a pas résisté à un hiver trop long, à une neige trop lourde et surtout à la négligence des hommes...

 

C'est maintenant une ruine!

 

Quelques pierres témoignent encore... une croisée de fenêtre, des lambeaux de tavaillons et pour ne pas l'oublier complètement, une piste de ski de fond qui la longe lui a même été dédiée... 

 

 

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

11 novembre 2014

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Jules Favre à la Cuaz

press to zoom

1993

press to zoom
press to zoom
press to zoom

2014

press to zoom

2015

press to zoom
press to zoom

2016

press to zoom

2015

press to zoom

 

 

On a un peu l'impression d'avoir toujours vu cette ruine au fonds de la Combe de la Cuaz... Pourtant, si on s'attarde sur une des photos ci-dessous avec le toit en tôle rouillé, la ruine proprement dite date de 1993. C'est probablement pendant l'hiver 92/93 que le toit a été endommagé et ouvert ainsi une brêche dans la couverture en tôle disjointe et rouillée et bien sûr la poutraison. Il aurait alors suffit de quelques soins et d'une ou deux tôles pour épargner la toiture et préserver cette édifice!

 

Quelques amoureux du plateau s'en sont même porté acquéreur et voulaient la rénover. Les propriétaires d'alors prétendaient alors avoir d'autres projets pour la valorisation de cette ferme historique... 

 

Avaritia facit Bardus!

 

 

La ferme n'est aujourd'hui plus qu'un vieux mur qui menace de "s'aboser" pour toujours, notre patrimoine collectif va bientôt disparaître !

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
Pour un Retord Propre ².gif