Des Péages sur le Retord ?

Le dimanche 11 octobre, le CAF a organisé une "Randorientation" sur le Retord !

 

Plus de trois  cent personnes y ont participé et ont du payer un droit de passage de 1€ par personne, soit une somme de plus de 300€ pour pouvoir naturellement profiter de la nature !


Un droit de péage levé par une seule personne qui s'érige en percepteur du plateau et condamne la liberté de circulation !

Nous l'avons appris il y a mi-octobre, le Plateau, "notre" Plateau" fait l'objet de tristes tractations mercantiles et usurières.

 

En effet, la cupidité de certain (ndlr: c'est bien écrit au singulier) le conduirait (ledit certain) à vouloir rançonner l'usage de la montagne pour satisfaire sa préoccupation d'agioteur ?

 

On s'interroge encore sur tout le plateau !

 

Mais revenons aux faits.

Les réactions

Voici l'analyse pertinente... et inquiétante de nos amis de Sorgia FM

 

(cliquer ci-dessous pour écouter)

 

 

 

Nous aussi, nous nous posons de plus en plus de questions pour l'avenir...

 

Quid des randonneurs de la GTJ comme des promeneurs qui se rendent au Crêt du Nu ?

 

Va-t-on taxer les skieurs de fonds et comme ceux de randonnées ?

 

L'esprit marchand va-t-il, par la volonté d'un seul, prendre le pas sur l'esprit de partage qui a toujours régné sur le plateau ?

 

On ne peut plus accepter qu'une minorité fasse peser son diktat pécunier sur l'ensemble des amoureux du plateau, nous ne pouvons plus tolérer ce type de comportement !

 

Sorgia FM nous rappelle avec pertinence la maxime d'Albert Einstein !

 

Vous pouvez à votre tour réagir dans nos colonnes

Vos informations ont bien été envoyées !

Vos réactions...

GFA de RETORD

 

Bonjour, Je viens de lire cet article sur le GFA de RETORD, et j'y ai constaté quelques inexactitudes, si vous pouviez rectifier, ce serait bien: Nous gérons 480 hectares et non 600 hectares Nous avons acheté le domaine de la Platière en 2001 et non en 1995 La loi Montagne existe mais il y a de nombreuses obligations comme des conventions avec les propriétaires privés, des déclarations d'utilité publique, des enquêtes diverses, et nombres d'obligations avant de définir un périmètre valide et opposable. Concernant votre fameux "péage", nous pensons que les sociétés ou groupes importants qui souhaitent utiliser notre propriété, doivent participer à son entretien, son assurance, etc... D'ailleurs, vous pourriez rechercher comment se passe la gestion des propriétés du Conseil Général de l'Ain sur la Chaîne du Jura au travers du Parc qui gère (essayez de passer jusqu'au Col du Sac avec un chien ou pour une course à pieds ou motorisée???) et vous pourrez en informer vos lecteurs... Avec les remerciements des Actionnaires du GFA de RETORD Pour terminer, quel droit Monsieur René SAUGE a-t'il pour signer cet article et se mettre en scène, il n'a jamais été actionnaire ni président du GFA, par contre, je peux vous indiquer que nombre de ses "interventions" sur notre propriété n'ont pas été très bien "pensées" et nous ont couté assez cher... Avec mes remerciements.

 

BG

22 mars 2017

Ne souhaitant pas polémiquer sur ce sujet, je veux simplement répondre à l'Anonyme qui a écrit l'article de base et à Sorgia FM: Notre GFA de RETORD, dont le suis le gérant, a voté en AG une contribution aux "organismes" souhaitant utiliser notre territoire "privé" de 500hectares, les promeneurs, les chevaux, les chiens et autres touristes ne sont pas concernés... Avant d'écrire n'importe quoi, il aurait mieux valu se renseigner, mais c'est tellement plus facile de brasser sans savoir. C'est vraiment "petit", mais dans quel "intérêt", posons nous la question? De plus, nous n'obligeons personne à organiser des manifestations sur notre propriété, le Plateau de Retord est assez grand. Par contre, essayez de vous promener avec votre chien sur le territoire du Conseil Territorial de l'Ain, rappelez vous les annulations de manifestations sportives, personne n'a rien dit? Pour en terminer, je trouve cavalier (pour rester poli) de publier un texte (ou une émission radio) de manière anonyme, sans même demander l'avis des principaux intéressés, nous aurions pu expliquer notre position.

.

BG

2 mars 2016

Effectivement, LG a raison, c'est bien la Loi Montagne qui a précisé, notamment, les obligations des uns et des autres en matière de "partage du territoire".

 

Le Code de Tourisme a apporté des éléments complémentaires à cette loi, sur les  remontées mécaniques et les pistes de ski dans les articles L342-7 et suivants. L'article L342-20 (modifié par Loi n°2006-437 du 14 avril 2006 - art. 25 JORF 15 avril 2006) est très explicite:  
 

 Les propriétés privées ou faisant partie du domaine privé  d'une collectivité publique  peuvent être grevées, au profit de la commune, du groupement de communes, du département ou  du syndicat mixte  concerné, d'une servitude destinée à assurer le passage , l'aménagement et l'équipement des pistes de ski et  des sites nordiques destinés à accueillir des loisirs de neige non motorisés organisés , le survol des terrains où doivent être implantées des remontées mécaniques, l'implantation des supports de lignes dont l'emprise au sol est inférieure à quatre mètres carrés, le passage des pistes de montée, les accès nécessaires à l'implantation, l'entretien et la protection des pistes et des installations de remontée mécanique, et, lorsque la situation géographique le nécessite, les accès aux sites d'alpinisme, d'escalade en zone de montagne et de sports de nature au sens de l'article 50-1 de la loi n° 84-610 du 16 juillet 1984 précitée ainsi que les accès aux refuges de montagne.


Une servitude peut être instituée pour assurer, dans le périmètre d'un site nordique, le passage, l'aménagement et l'équipement de pistes de loisirs non motorisés en dehors des périodes d'enneigement.

 

DE
 

Les ancêtres du plateau du Retord doivent se retourner dans leurs tombes, eux qui à grand renfort de sueur avaient créé un réseau de chemin pour sortir de leur isolement, d'autres voudraient y retourner, mais ceux là n'habitent plus sur le plateau. Bien sur chacun doit se responsabiliser et respecter le bien d'autrui afin de ne pas arriver à ces solutions extrèmes !

 

GP

On peut conseiller à cette personne  de relire les différents textes relatifs à la loi Montagne !  L'article premier pose bien le cadre général, le "belligérant" devrait le relire: 

 

Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne 

(Journal Officiel du 10 janvier 1985) dont voici extraits de l'article 1er:

   - La montagne constitue une entité géographique, économique et sociale dont le relief, le climat, le patrimoine naturel et culturel nécessitent la définition et la mise en oeuvre d'une politique spécifique de développement, d'aménagement et de protection. L'identité et les spécificités de la montagne sont reconnues par la nation et prises en compte par l'Etat, les établissements publics, les collectivités territoriales et leurs groupements dans les actions qu'ils conduisent.

 

LG

Je comprends mieux pourquoi les parcours du cross des jonquilles et du trail du bucheron ont été modifiés.Le Plateau est-il victime de son succès ? trop de promeneurs, donc, statistiquement, plus d'incivilités ? mais ceci n'explique pas tout. Je me souviens du temps où même le ski de fond était gratuit ! maintenant tout le monde est d'accord pour payer en échange d'un traçage de qualité, idem pour les raquettes. Par contre, payer pour simplement randonner !! et les sangliers , ils payent combien pour labourer ? Il faut absolument que le Plateau reste synonyme de Liberté.

 

FRG

Non aux péages

 

A force de jouer aux cons avec toutes ces guerres entre les propriétaires, les agriculteurs, les chasseurs, les skieurs, les marcheurs etc... Alors que tous ces gens devrait seulement se mobiliser pour garder ce magnifique plateau propre pour le faire découvrir aux gens d'ailleurs.

 

FA

Quelle honte !

 

Quand on pense aux sacrifices de tous les maquisards qui se sont battus et sont tombés sur le plateau pour notre liberté... on ne peut avoir que de la honte !

 

La mémoire du Colonel Girousse flotte encore aux alentours dans la Grange du Petit Tumet, le décalage entre la grandeur de certains et la petitesse de quelques autres nous recommande vigilance et résistance à la bêtise !

 

ATR

 

ndlr: voici le lien  http://www.fermes2retord.com/#!tumet-le-petit/c13uf

Pour ce "brave paysan" un péage dès qu'il voudra sortir de sa ferme pour faire ses courses où autres... car alors il devra emprunter des chemins qui ne lui appartiennent pas... donc "rançon", je suppose que la vie va vite devenir insupportable pour lui et les siens! qu'il se le dise.

Les promeneurs doivent aussi y mettre du leur.

 

JC

Sommes-nous revenus au moyen age où le seigneur du lieu imposait péage pour traverser son territoire?

 

Depuis le temps que je fréquente le plateau les rapports propriétaires-promeneurs se sont dégradés d'année en année pour atteindre ce niveau de bêtise et je suis poli. Je randonne, je fais de la mycologie, de la botanique, de la photo et c'est un lieu de liberté formidable dans la mesure où l'on respecte la propriété de chacun (barrières laissées ouvertes ou dégradées, détritus laissés sur les lieux de pique-nique, voitures dans les champs ou bloquant le chemin et d'autres actes d'incivilité comme l'arrachage à haute dose des fleurs ou le piétinement volontaire des champignons si utiles pour la forêt).

 

Les promeneurs doivent aussi y mettre du leur.

 

Je ne peux que me révolter devant ce procédé et je me demande quelle est la légalité de la chose car qu'il interdise l'accès je pense que c'est légal mais faire payer un droit de passage!Merci de me tenir au courant si une action citoyenne est engagée.

 

Meilleures salutations

 

DG

Attention, s'il ne déclare pas ce qu'il perçoit au fisc, c'est du "noir"...

 

MV

le droit de propriété étant désormais un vain mot lorsqu'il faut nettoyer les restes de pique nique et papier wc et ramassage de fruit et champignons il ne faut pas etre etonné a ce qu'il ai une contrepartie, oui la betise est infinie pour ceux qui ne respect rien et ils peuplent l'univers

 

BR

Les propriétés sont-elles délimitées et nommées "privées" ? Si oui on peut discuter encore que...........Si non c'est du racket ! Il ne faut pas céder. Il ne va quand même pas assigner en justice ou, au pire, sortir le fusil ?Il faut savoir ce qu'en pensent les juristes ?

 

JS

Pour un Retord Propre ².gif