Nous avons pu retrouver le document officiel sur 4 pages dont nous vous livrons, confidentiellement, un extrait de la première et dernière page ci-dessous:

Mais, malgré tout le sérieux de cette belle  mise en scène , cette collégiale de Retord n'a jamais vu le jour...

 

En effet, cette sympathique plaisanterie date de près un siècle et demi et continue à nourrir des conversations animées sur le plateau. Marc de SEYSSEL la commentait encore en février 1982 dans Horizon Colombier:

 

En 1914, IGNOTUS, un éminent rédacteur de la Revue GORINI, la relatait avec pertinence dans ses écrits (page 390 à 392 - Revue Gorini - 1914 n°44)

 

Il y avait, en cet heureux temps (avant 1870 - ndlr), deux jeunes prêtres, professeurs au petit Séminaire de Meximieux, nés tous deux en 1816 dans les montagnes voisines de Retord, l'un à Brénod et l'autre à Chevillard. Le premier était l'abbé Jean-Louis PASQUIER (mort en octobre 1866), le second était l'abbé François-Xavier MONNET qui devint curé à Neyron puis à Champdor en 1859.

 

Le Père BERNE, curé de Retord (lire ici les curés de Retord) était heureux de les accueillir alors dans son nouveau presbytère, et à l'occasion d'une de leurs joyeuses conversations qu'ils tenaient ensemble, l'idée bizarre leur vint

d'élever l'église de la Vézeronce au rang de collégiale et d'y installer un chapître de chanoines... imaginaires !

 

 

Sources: Archives diocésaines Belley / Ars, Revue Gorini 1914 N°44

 Histoire de Retord 

Les chanoines de Retord

 

 

C'est en mai 1865, en vertu d'une délégation spéciale donnée à Rome que le frère François-Xavier MONNET, huissier de la cour des Pairs, a été chargé d'organiser le Chapître de l'Eglise collégiale de Saint François de Sales de Retord...

Les dispositions suivantes (bien lire tous les articles en détail) ont été proclamées et éditées (à l'imprimerie Arène à Nantua):

Le Docteur PELICAND, intronisé en 1932 a "grillé" la politesse à Delphine ARENE qui a pu enfin être élevée au rang de Chanoinesse de Retord à l'été 1934, juste après la Saint Roch !

Pour un Retord Propre ².gif