Chamblard (Le Grand Abergement) - 1.176 m

Aquarelle de Chamblard
Aquarelle de Chamblard

Photo prise en 1993, on aperçoit encore les contours de la ferme...

CHAMBLARD (Ruines) (8).jpg
CHAMBLARD (Ruines) (8).jpg

Aquarelle de Chamblard
Aquarelle de Chamblard

1/12

Chamblard

(Chamblet / Amblard)

 

 

Située à l'orée d'une récente forêt de sapin (voir évolution des paysages entre 1950 et actuellement) la ferme de Chamblard était de belles dimensions. Elle se situe (C3)au nord de "la Motte" et à l'ouest des Solives. Venez compulser le plan de masse ici.

 

Ci-dessous, quelques rares photos de la ferme encore debout ainsi que le plan de masse (vers 1820) et son emplacement géographique (Cassini). Un de nos fidèles contributeurs a pu nous fournir un plan parcellaire très détaillé entre les Réaz et Chamblard en passant par Mas Gollet et  Sous Mas Golet... venez voir en détail !

 

Les plus anciens du plateau se souviennent (?) qu'un des habitants de la ferme "avait des dons" (comme semble-t-il son épouse Hélène) et était capable de jeter des sorts... !!!

 

Louis FAVRE BRUYANT, un des derniers propriétaire-exploitant de la ferme était connu de tout le plateau comme le dernier de la lignée des "Renards" de Chamblard !

 

 

 Cette ferme est le berceau de la famille FAVRE BRUYANT 

 

 

 

La ferme Chamblard sous la neige ci-dessus, en été ci-contre et ci-dessous, probablement la dernière photo de la ferme dont la fin semble proche !

 

De l'eau pour les hommes comme pour les bêtes...

 

La ferme disposait d'une source située au sud du terrain, elle est aujourd'hui entourée de barbelés pour éviter que le bétail ne tombe. Un jambage en pierre,  dont on peut apercevoir un morceau au sol, surplombait la source, il est possible qu'une conduite souterraine ait pu amener l'eau directement à l'intérieur de la ferme. 

 

Quand au goya situé au nord, actuellement caché sous les sapins et toujours en état de marche, il est très certainement encore alimenté par des nappes en sous sol.  Il était à l'arrière de la ferme au milieu de la prairie, au lieu dit "Vers le Creux à l'Ours" dans la Combe de Fraideveau, combe qui permet de rejoindre le chemin qui allait des fermes du Petit Marais à la Combe de la Vézeronce

 

 

L'origine du nom est à rechercher dans le lexique francoprovençal avec chamba, tsamba, "jambe" qui désigne un terrain allongé 

 

http://henrysuter.ch/glossaires/topoC1.html#chamba

 

 

Pour un Retord Propre ².gif