Grassi (Chatillon en Michaille) - 1.050 m

Grassi (3).jpg
Grassi (3).jpg

press to zoom
Grassi (2).jpg
Grassi (2).jpg

press to zoom
Grassi (4).jpg
Grassi (4).jpg

press to zoom
Grassi (3).jpg
Grassi (3).jpg

press to zoom
1/5

Grassi

(Grassy)

 

Un angle de mur revêtu de mousse, il ne reste plus grand chose de la ferme de Grassi. Cette ferme avait été batie sur la dernière avancée du plateau, laquelle avancée surplombe les Gallenchons à l'ouest, Tacon et Trébillet au nord et Châtillon en Michaille à l'est.

 

La position stratégique de cette "avancée" (voir ci-dessous) n'avait pas échappé à nos autorités militaires et politiques qui avaient envisagé (vers 1850 ?) d'y bâtir un "poste d'observation" pour contrôler les mouvements militaires, un deuxième Fort l'Ecluse en quelque sorte. Voilà qui permet d'expliquer la raison de cette "route stratégique" en fer à cheval qui part au dessus des Gallenchons pour rejoindre le Pré Jeantet. La route a bien été faite, mais il n'y a pas eu de suite à ce projet.

 

Ce rétrécissement de la vallée à cet endroit mérite qu'on s'y arrête un peu, il a donné lieu à des attaques de convois allemands à Trébillet en juillet 1944, le tunnel de la Crotte ayant même été dynamité. Un des jeunes maquisards a été mortellement blessé par les balles et est enterré un peu au-dessus de Surges.

 

 

Un accès de cette route stratégique permet de rejoindre le replat ou se situait cette ferme et ainsi rejoindre au sud la Combe de la Charnaz, la Grange Charbois, la Charnay et la Liez ou le Cul de la Maye au sud-est.

 

 

L'origine du nom vient de grassi, nom patois du genévrier (Juniperus communis L). 

 

http://henrysuter.ch/glossaires/topoG1.html#grassie

 

 

 

Ici a vécu...

 

 Famille A

 

Pour un Retord Propre ².gif