En septembre 1989, ruines visibles devant et dans le bosquet, sur la photo Jeanine TINOT et Lucien ROCHAIX