Histoire de Retord 

 Histoire de Retord 

Un milicien à la Vézeronce

 

 

Nous voulions au travers de ces lignes évoquer le rôle trouble d'un certain AVON (qui s'appelait M. HOUIZOT) qui vint s'installer dans la ferme de la Vézeronce début 1944. La ferme jouxtait alors la Chapelle et son cimetière.

 

Le curé Frédéric TARPIN BERNARD avait été averti rapidement par un petit mot de Monsieur MATHERN d'Artemare, propriétaire de la Vézeronce, pour l'informer que:

 

un individu " LOUCHE " s'était littéralement imposé à lui pour aller habiter sa ferme, avait occupé les lieux "sans tambour ni trompette"

 

 

 

 

 

 

Le 6 février 1944, les Maquis de Pré Carré font cinq prisonniers dont ce fameux AVON qui s'avère être un des chefs locaux de la Gestapo.

 

Le mardi 8 février, lors de l'opération "Korporal", ledit AVON est malheureusement libéré...

 

A l'été 1959, la ferme de la Vézeronce a brûlé accidentellement lors d'un incendie.

Pour un Retord Propre ².gif