Pré Neyret (Villes) - 1.260 m

PRE NEYRET (7).jpg
PRE NEYRET (7).jpg

press to zoom
PRE NEYRET (8).jpg
PRE NEYRET (8).jpg

press to zoom
PRE NEYRET.jpg
PRE NEYRET.jpg

press to zoom
PRE NEYRET (7).jpg
PRE NEYRET (7).jpg

press to zoom
1/9

Pré Neyret

(ou Pra Neret, Praneret)

 

 

Ferme très ancienne, elle était encore en exploitation en 1912, elle a fait partie des biens de la Cure de Retord, et, en 1791, lors de sa mise en adjudication, elle a été cédée à Jean Baptiste Vuaillat des Solives.

 

Plusieurs familles l'ont occupé, jusqu'en 1939 par les Gallero d'Ochiaz qui étaient fermiers du Châtelet. Ensuite la famille Pin (voir photo ci-dessous) puis, plus tard, de 1978 à 2005, René Sauve qui l'utilisait pour l'estivage de son bétail.  

 

Elle a été très bien restaurée par ses propriétaires actuels, elle situe entre le Chatelet plus au nord et la Platière au sud en allant sur la ferme de Retord.

 

L'évolution forestière a profondément impacté le site...

 

Le pré-inventaire des richesses touristiques et archéologiques du canton de Bellegarde sur Valserine relevait quelques spécificités pour cette ferme: "sous une fenêtre à l'étage, en façade, deux corbeaux en pierre et, au sud de la grangette, trois colonnes de pierre à section ronde"

 

Face à la ferme, en hauteur de l'autre côté de la combe, il y a une magnifique borne de Savoie... (voir ci-dessous)

 

L'origine du nom pourrait venir de l'ancien français néron, néronier, « noir », pour un endroit probablement couvert de forêt épaisse ou du patois neyre, « noyer » ou d´un patronyme.

 

http://henrysuter.ch/glossaires/topoN0.html#neyrey

 

Une des chambres de Pré Neyret est ornée d'une tapisserie pour le moins facétieuse... deux individus sommeillent profondément pendant que les rats, de chaque côté du lit, s'en donnent à coeur joie, on remarquera l'étagère au dessus d'eux, la pipe, la fleur et les brodequins encore fumants... et bien sûr les "arpions" à l'air !

Lucie PIN, ma grand-mère avec "Maïu" (Marius PIN), mon grand-oncle qui était berger pour la famille Reydellet et habitait à la ferme de Pré Neyret... et entre eux deux, moi, assise sur le tronc d'arbre dans les années 1960...

 

Danièle NICOD

Les fraises de Pré Neyret...

 

Oh quelle délicieuse surprise de pouvoir déguster des fraises du plateau... Double surprise lorsqu'il s'agit du 22 novembre 2014...

 

Le fruit est à pleine maturité, la saveur délicate titille mes papilles gustatives et délivre à mon cerveau un message interrogatif, pour ne pas dire dubitatif !... Ce n'est pas possible de pouvoir déguster en cette saison des fraises qui pousseraient à 1.260 mètres d'altitude !

 

Mon appareil photo en main, guidé par la maîtresse de maison, nous entrons dans la serre côté sud et là, mes doutes s'estompent complètement...

 

Un grand merci à mes hôtes de Pré Neyret

 

 

2014_11_22_Pré_Neyret_(Fraises_de)_(2).jpg

2014_11_22_Pré_Neyret_(Fraises_de)_(2).jpg

white.png

white.png

Fraise_de_Pré_Neyret_-_novembre_2014.png

Fraise_de_Pré_Neyret_-_novembre_2014.png

white.png

white.png

Ici a vécu...

 

Jean-Baptiste VUAILLAT (1790)

 

ROCHAIX

 

FAURE

 

Famille GALLERO (jusqu'en 1939)

 

Claudius GUDIN (jusqu'en 1943) travaillant pour compte de M. REYDELLET du Chatelet,  aurait vécu dans la partie sud de Pré Neyret.

 

René SAUGE (Vouvray) a géré l'exploitation agricole pendant 35 ans (1970-2004)

 

 

 

 

 

Pour un Retord Propre ².gif