Il ne reste qu'un mur et quelques pierres...

press to zoom

press to zoom

press to zoom

Il ne reste qu'un mur et quelques pierres...

press to zoom
1/6

Morez (Hotonnes) - 1 108 m

Ici a vécu...

Famille FAVRE

 

- Jules François FAVRE né le 10 novembre 1860, marié à Livine BAILLY

- Françoise Marie Rose FAVRE, née le 28 février 1888,  mariée le 30 septembre 1911 au Petit Abergement avec Louis Victor Edmond AUGER

- François Victor Calixte FAVRE 27 septembre 1889

 

Les réfractaires du camp du "Gros Turc" doivent évacuer leur camp, ils s'installent dans la ferme de Morez. Pierre Marcault (Marco) est chargé par Romans d'en prendre le commandement, le 12 aout 1943.

 

Lors de l’évacuation du camp du Gros Turc, les hommes avaient erré dans la combe de la Manche, ils s’installent le 10 aout 1943 dans la ferme de Morez, recommandée à Romans par Octave Tardy. Le 12 septembre 1943, Marco est nommé chef de camp, secondé par les sections de Charles Faivre, de Julien et de Marius Roche et de Grelounaud. Octave Tardy est chargé du recrutement. Les effectifs du camp de Morez sont tels que le camp doit être divisé en deux, un groupe reste sur place, l’autre s’installe à la ferme des Combettes toute proche.

Les deux camps restent sous le commandement de Pierre Marcault (Marco).

 

Une moitié reste à Morez sous la responsabilité de Grenoulaud, secondé par Jean Signorini, l’autre va à la ferme des Combettes où Marco crée un centre de formation pour les T.S.I. (Troupes Spéciales Insurrectionnelles), venues chaque semaine emmenées par leur responsable Marin. 

 

A Morez le recrutement se diversifie : lyonnais, bellegardiens, des déserteurs italiens,et un groupe d’une douzaine de Russes déserteurs de la Wehrmacht dont un officier, le lieutenant Nicolas Retznikov et le sergent Ivan Rogativev. Nicolas  prend la responsabilité de ses compatriotes.

 

Fin septembre le camp reçoit la visite de Romans, accompagnés de Richard Heslop dit Xavier (SOE)  Jean Rosenthal (Cantinier) du BCRA, venus de Londres en mission d’inspection.

 

Sept ou huit polonais sont dirigés sur le camp de Morez ; ils sont versés au camp Nicole (les Combettes) pour incompatibilité avec les russes, l’attitude des russes vis-à-vis de la Pologne est ancrée dans la tête de chaque polonais.

 

Le 17 décembre 43, en délicatesse avec Romans, Marco part s’installer à la ferme du Rupt  prés de Lacoux,  18  hommes, dont Charles Faivre et d’autres adjoints. Marco a décidé de créer un groupe franc.

 

Les frère Roche rejoignent le P.C. de Romans.

 

Morez, un peu destabilisé par ces départs est maintenant sous la responsabilité de Grelounaud assisté de Jean Signorini, sous officier de chasseurs alpins.

 

Fin décembre le camp compte une cinquantaine d’hommes.

 

Un jeune sous lieutenant d’active, échappé d’un Oflag (80 m de tunnel creusé !)

Paul De Vansay Minet vient suppléer au départ de De Lassus, qui chapotait les 2 camps d’Hotonnes, Pré Carré commandé par Boghossian et  Morez par Grelounaud. Ces camps qui restent sous leur responsabilité.

.

 

http://www.resistance-ain-jura.com/

Morez

 

 

Cette ferme dont il ne reste que quelques pierres se situe (C2) au nord d'Hotonnes entre la Raie à l'ouest, Deschapoux au nord et la Combette à l'est.

 

La famille FAVRE a exploité cette ferme. 

 

Elle a accueilli un camp du maquis dans le cours de l'année 1943, d'ailleurs, un sentier du Maquis permet de découvrir tous ces lieux de mémoire sur Retord.

 

De nombreux maquisards ont occupé cette ferme, et nous avons, grâce à des documents familiaux, différents écrits de 1943 et 1944 des deux frères PAGE que vous pourrez consulter ici.  

 

 

 

C'est dans cette ferme qu'a été établi le Camp de MOREZ, lequel a joué un rôle essentiel dans la crédibilisation des Maquis de l'Ain, notamment vis à vis de la mission interalliée qui sut convaincre Sir Winston CHURCHILL d'armer les maquis en prévision du débarquement.

 

 

En effet, le 1er novembre 1943, ce camp, dirigé par MARCO (Pierre MARCAULT) a été choisi pour être visité par la mission interalliée MUSC, mission exploratoire franco-britannique (BCRA-SOE) représentée par CANTINIER (Jean ROSENTHAL) et XAVIER (Richard Harry HESLOP) ainsi que probalement (?) YEO THOMAS, Wing Commander du SOE et Michel BRAULTchef du service National Maquis en présence bien sûr de ROMANS (Henri ROMANS-PETIT), PLUTARQUE (Maurice MORRIER) et BRUN (Edouard BOURRET).

 

C'est Julien ROCHE qui présentait le camp ou flottait temporairement le drapeau à croix de Lorraine en l'absence de MARCO en opération extérieure.

 

La mission a conclu: «Magnifique tenue, équipement parfait et armement assez poussé, moral très haut

 

Plusieurs opérations ont démontré leur sens de l'organisation et leur sérieux, notamment l'opération sur le Camp des Chantiers de Jeunesse sur Artemare et bien évidemment, le défilé d'Oyonnax qui eu lieu dix jours après la visite du camp...

Maquisards du Camp de Morez

 

ALLOIN Georges,

ASSADAS Pierre.

BAYON Marc,

BERNACHON Robert,

BILLARD Jean,

BOLCATO Victor,

BONNAUD René.

CARROZ Georges,

CAUFIEZ Jean,

CERCIAT Georges,

CHARADIA Ferutio,

CHAVASSE Noël,

CHEVALIER Jean,

CHEVALIER Maurice,

CINI Louis,

CLEMENT André,

COLLET Eugène,

COLOMBEL,

COMTET Raymond,

CURTET Philippe.

DEMIA Maurice,

DENTON Raymond,

DUBOIS Maurice,

DUBOST Eugène,

DUR Roger,

DURAND Henri.

ESCOFFIER René.

FINALY Christian.

GARDEN Marcel,

GIROLAMY Honoré,

GOLAY René,

GRAVER Roger,

GRELOUNAUD Roger,

GROSCLAUDE Jean,

GRUMMAULT Marcel,

GUILLEMOT René.

HERIN Francis

INNOCENT Alfred.

JACQUET Michel,

JACQUET Pierre,

JUBELIN Paul,

KOSPERZACK Marcel.

LEGODEC Auguste,

LEMINE Jean,

LINSOLAS Paul.

MARINI Pierre,

MARMONT Raymond,

MASSACRIER Raymond,

MATHYS Eugène,

MAUGET Jean,

MERIGNEUX René,

MERIGNEUX,

MONGIN Alexis,

MULARD Jacques,

MULARD Raymond,

MURTIER André,

MUSSET Marcel.

NIOGRET René.

ORSET Henri.

PAGE Georges,

PAGE Roger,

PARJOIE Aimé,

PECHU René,

PERRET Elie,

PERRIN Roger,

PLANTIER René,

PLASSE André,

POUILLARD Jean,

PRADAT Roger,

PROSPERO Jean-Pierre.

RENDU Marcel,

ROCHAS Marcel,

ROCHE Julien,

ROCHE Marius,

ROUSSE Jean.

SARTORY Charles,

SINARDET Gabriel.

TANTON Roger,

THEDENAT Pierre, .

THEROND Jacques,

TISSERAND Jean,

TOSI Georges.

VANDEVILLE Jean,

VERDAUD Georges,

VIGHETTI Stéphane,

VINCENT Raymond,

VUILLARD Maurice.

ZWENGER Jean-Baptiste

 

Pour un Retord Propre ².gif